Mars 2016 Le Dr S. à Salon de Provence

 

Ce RDV m’angoisse. C’est toujours difficile de se retrouver devant quelqu’un qu’on ne connait pas et à qui on va donner ce poids qu’on cache si bien à son entourage. Le Dr S me reçoit. Il ne me pèse pas, ne me mesure pas. Je lui fourni les renseignements demandés. Il calcule mon précieux IMC. Il me regarde d’un air imperturbable et me dit : je n’opère pas à moins de 40. La Sécu ne vous acceptera pas. Voici la carte d’une nutritionniste. Au revoir. C’est 80 €. 5 minutes, pas plus !
Je suis totalement sous le choc. Aucune empathie, aucun sourire. Un rejet pur et simple. Même pas l’idée de consulter des spécialistes pour voir si j’ai une cause de morbidité qui pourrait me faire obtenir le précieux sésame. Il ne va pas s’emmerder avec ça. T’a pas 40 ! Barre toi. Tu m’intéresses pas ! Pauvre naze ! Aucune compassion pour le patient, pardon pour le client. Le serment d’Hyppocrate, il a du le lire et l’oublier bien vite !  Me voilà devant ma voiture, en larme, sans aide.

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»