Avril 2015 Ma prise de conscience

Ca y est. Après quelques mois d’intenses réflexion, j’ai accepté que j’étais obèse et que je voulais trouver une solution.

Depuis mes 4 grossesses, j’ai toujours été ronde. Mon poids était d’à peu près 78 kgs pour 1m63. Je crois que j’ai du passer la moitié de ma vie d’adulte au régime : Ducan, Weight Watcher, Dissocié … Plein de kilos perdus, plein de kilos repris.
Et le regard des autres qui ne varient pas. Si on est grosse, c’est qu’on mange trop, qu’on se laisse aller … Bref, en plus du poids, on porte sur nos épaules la culpabilité d’être hors norme.
Nous sommes en Avril 2015 et je décide de monter sur ma balance. Et là, stupeur. Je lis 96 kgs. J’ai pris 18 kgs en un an. Ma dernière pesée datait de l’année d’avant et m’avait indiquer un poids de 76 kgs.
D’où venaient ces kilos ? J’ai’ pas manger pire qu’avant ni plus en quantité. La ménopause ? Peut être mais je ne sais pas si je suis ménopausée car j’ai subit une ablation de l’uterus il y a 8 ans, donc …
J’entends parler de la chirurgie de l’obésité par ma belle soeur et l’idée fait son chemin. Je me renseigne sur les chirurgiens de ma région (Avignon). Après avoir lu quelques forums, je me dirige vers le Dr S à Montpellier dont les patients ne tarissent pas d’éloges.
Je prends RDV et me voilà partie pour quelques semaines d’angoisse à attendre le RDV.
Le jour J arrive. Je rencontre un médecin charmant qui commence par me peser. La honte, le font rouge … 95 kgs. Il me mesure et calcule mon IMC. Il m’explique qu’il est de 35 ce qui est peu. Moi qui me voyais comme un mammouth, je dois réviser ma copie. j’ai quand même 35 kgs à perdre, une paille ! Je suis obèse mais pas assez pour que la Sécurité Sociale m’accorde le droit de me faire opérer. Il m’explique néanmoins que je dois suivre un parcours d’environ 6 mois qui va me permettre de rencontrer des spécialistes : gastro-entérologue, endocrinologue, pneumologue, psychologue, nutritionniste, rhumatologue … Il me fait une lettre pour chacun de ces spécialistes mais me dit qu’il ne veut que les confrères dont il me donne la liste et qui sont tous sur Montpellier (2h de chez moi).
Je sors de ce RDv sonnée. Je bug. Je suis incapable de faire autant d’aller et retour, je n’y arriverai pas, c’est une montagne que je ne peux gravir.
Je rentre chez moi cahin caha et range le dossier que le Dr S m’a donné. Depuis, je n’ai jamais pu mettre la main dessus. J’ai du bien le ranger. J’ai enterré l’idée et le dossier.

Commentaires:

Laisser un commentaire


»